S

unknown21

Santomaso Giuseppe

biographie

Venise, 1907 – Venise, 1990

Giuseppe Santomaso était un peintre italien.

Fils d’orfèvre, il se révéla immédiatement une prédisposition pour la peinture et débuta sa formation à la Fondation Bevilacqua La Masa, avant de compléter son cursus à l’Académie des Beaux-Arts de Venise, devenant par ailleurs ami du sculpteur Alberto Viani. Dès 1934, il participa à la XIXe Biennale de Venise et devint rapidement l’un des artistes les plus importants de sa génération.

Membre fondateur du “Nouveau Front des Arts” (Fronte Nuovo delle Arti), il se confronte profondément à l’Avant-garde Européenne. Depuis le milieu des années cinquante, il adhère à la poétique de l’informel même si l’acte pictural et le geste n’atteignent jamais le drame et la fureur typiques de ce courant dans son art.

En fait, ses œuvres ont une structure qui tend à l’équilibre et à l’harmonie des couleurs et des formes, dans laquelle rien n’est dû au hasard. Ce faisant, il va au-delà de l’informel international, en maintenant fermement le concept traditionnel de la peinture, résultat de son lien très fort avec le passé artistique de Venise.

En effet, dans les œuvres de Santomaso, on retrouve les éléments typiques de sa ville, de ses monuments et des grands peintres vénitiens : la lumière, l’espace, la couleur. La lumière de ses tableaux fluctue comme si elle se reflétait dans la mer de la lagune, illuminant les lignes et les formes qui perdent la clarté des proportions.

Santomaso étudie la stratification de l’espace en observant l’ensemble des places, des rues, des ruelles de Venise. Ses œuvres sont dominées par l’ordre et l’harmonie.

Sa rétrospective en 1965-66 fut présentée au Kunstverein de Hambourg avant de s’exporter à la Haus am Lützowplatz de Berlin et au Museum am Ostwall de Dortmund. En 1971, le livre de poésie On Angle d’Ezra Pound fut publié, avec ses illustrations. La recherche de la lumière s’accentue de plus en plus, les œuvres sont désormais des architectures lumineuses, même si les liens subtils avec l’informel sont désormais dépassés.

© GIUSEPPE SANTOMASO, by SIAE 2020