N

biographie

Livorno, 1866 – Florence, 1943

Élève et ami de Giovanni Fattori, il étudie à l’Académie des Beaux-Arts de Florence.
Il suit initialement la peinture des Macchiaioli, entrant en contact avec Silvestro Lega et Diego Martelli ainsi que Telemaco Signorini.

À partir de 1886, il présente régulièrement ses œuvres aux expositions annuelles de la Société des Beaux-Arts de Florence. En 1889, grâce à la recommandation de Signorini, il expose ses œuvres parmi celles des peintres toscans à l’Exposition Universelle de Paris.

En 1891, Nomellini marque un tournant en s’éloignant de Fattori pour s’intéresser avec enthousiasme au Divisionisme, devenant l’un de ses principaux représentants.

L’artiste développe une technique vibrante faite de petites touches de pinceau, représentant des scènes de la vie quotidienne, des paysages et des travailleurs ruraux, abordant souvent des thèmes sociaux et politiques. En raison de ses idéaux, en 1894, il est emprisonné pendant cinq mois pour des activités subversives présumées, mais est ensuite acquitté grâce au témoignage prononcé lors du procès par Signorini et au soutien d’autres artistes florentins.

En 1891, il participe à la Première Triennale de Brera, contribuant à la consolidation du Divisionisme. Entre la fin du XIXe siècle et le début du XXe siècle, l’art de Nomellini prend une connotation fortement symboliste, culminant dans la salle « L’art du rêve », conçue avec Galileo Chini en 1907 pour la VIIe Biennale de Venise.

Pendant ces années, l’artiste déménage à Torre del Lago et entre en contact avec des personnalités telles que Giacomo Puccini et Giovanni Pascoli. En 1908, il construit une maison à Fossa dell’Abate, un lieu de rencontre pour des personnalités telles que Sem Benelli, Gabriele D’Annunzio, Grazia Deledda, Isadora Duncan, Eleonora Duse et Lorenzo Viani.

Après son retour à Florence en 1919, la XIIe Biennale de Venise en 1920 lui consacre une exposition individuelle de 43 œuvres, consacrant ainsi sa carrière. Dans la dernière phase de sa carrière, ses peintures vont des paysages aux vues maritimes en passant par des œuvres patriotiques, présentées lors des principales expositions nationales. Nomellini décède à Florence en août 1943, laissant une profonde empreinte sur la scène artistique italienne de l’époque.

expositions

Realtà e Sogno. Da Fattori a Guttuso

Florence
13 septembre - 10 novembre 2023