T

biographie

Mantua, 1912 – Rome, 1995

Giulio Turcato naît à Mantoue en 1912. Il fait des études d’art et de dessin à Venise à la Scuola d’arte, au Liceo Artistico et à la Libera Scuola di Nudo, et il enseigne plus tard le dessin à la Scuola di Avviamento Professionale.

Ses premières natures mortes et paysages sont de 1926, et sa première participation à une exposition collective date de 1932. En 1937, il s’installe à Milan: ici, il travaille comme dessinateur avec l’architecte Giovanni Muzio et en 1940, il participe à une exposition collective à Galleria Grande. Entre 1942 et 1943, il revient à Venise, où il enseigne et participe à la XXIII Biennale d’art. En 1943, il s’installe définitivement à Rome et participe à la IV Quadriennale. En 1945, il est l’un des fondateurs de l’Art Club avec Prampolini, Fazzini, Jarema, Savelli, Mafai, Corpora, Consagra et Perilli. L’année suivante,, il participe à l’Exposition d’Art Contemporain Italien à Varsovie et rejoint le manifeste de la Nuova Secessione Artistica Italiana.

En 1947, il crée Forma 1, le premier groupe d’artistes abstraits à Rome, avec Accardi, Attardi, Consagra, Dorazio, Guerini et Sanfilippo, puis signe le manifeste du Formalisme. En 1948, il expose à la XXIV Biennale de Venise et au II Salon des Beaux Arts de Paris. Nous pouvons citer quelques expositions majeurs auxquelles il prend part: il participe à l’Art Italien du XXème siècle au Museum of Modern Art de New York en 1949, et une exposition personnelle lui est également consacrée à la Galleria del Naviglio de Milan. En 1950, il reçoit un prix à la Biennale de Venise. La même année, il entre dans le groupe Otto avec Afro, Birolli, Corpora, Moreni et Morlotti, participant avec eux à la Biennale de Venise de 1952. À partir du milieu des années 1950, il bénéficie d’importantes expositions personnelles à la Galleria del Naviglio à Milan, à la XXV Biennale de Venise, à la Galleria La Tartaruga à Rome, à la XXIX Biennale de Venise et au Grattacielo à Milan. En 1960, il intègre le groupe Continuità, dont les activités sont documentées dans diverses expositions.

De nombreuses expositions personnelles lui sont dédiées au cours des années 1970, notamment au Schubert à Milan, au Barozzi à Venise et Milan, au Martano à Turin, au Segno à Rome, à la Biennale de Venise, au Palazzo delle Esposizioni à Rome, à l’Institut Culturel Italien à New York, ainsi qu’au Musée d’Art Moderne de Bucarest. Ses activités artistiques et d’exposition se poursuivent au cours des décennies suivantes, comme à l’occasion de l’anthologie au PAC de Milan, de la rétrospective à la Galleria Nazionale d’Arte Moderna à Rome, puis dans les années 1990, à Cà Pesaro à Venise. Depuis sa mort, en 1995 à Rome, ses œuvres continuent d’être exposées au sein d’institutions, de musées et de galeries à travers le monde entier.

En 2012, pour célébrer le centenaire de sa naissance, l’émission Giulio Turcato. Stellare est diffusée au Museo di Arte Contemporanea de Rome, mettant en vedette plus de vingt ans de sa carrière. Turcato. Dalla forma poetica alla pittura di superficie est tenue au CAMEC à La Spezia en 2016.

© GIULIO TURCATO, by SIAE 2020

expositions

Il Dado è tratto

Florence
25 Septembre - 28 Novembre 2015

publications

Il Dado è tratto. Arte contemporanea italiana oltre la tradizione

catalogue d’exposition sous la direction de Tornabuoni Arte. Texte de Sergio Risaliti. Illustrations n/b et couleurs, 24×30 cm, Italien/Anglais, 2015.