P

biographie

Orciano di Pesaro, 1930 – Milan, 2002

Giò Pomodoro était un sculpteur, orfèvre, graveur et décorateur italien.

Frère du célèbre sculpteur Arnaldo, Pomodoro a été formé à l’Institut Technique des Géomètres de Pesaro. Après avoir déménagé à Florence pour le service militaire, il commença à fréquenter les communautés artistiques de la ville et de la Galleria Numero, où il y exposa ses premières recherches informelles.

C’est au milieu des années 50 qu’il poursuivit ses recherches en s’installant à Milan afin d’y exposer à la Galleria del Naviglio en compagnie de son frère.

Il fut invité à participer à la Biennale de Venise en 1956 et y exposa une série d’argent fondu sur os de seiche

L’année suivante, il collabora activement avec le magazine Il Gesto et participa à l’exposition Nuclear Art à la galerie San Fedele à Milan. Il organisera les expositions du groupe Continuità en compagnie des artistes Dorazio, Novelli, Turcato, Tancredi, Perilli, Fontana et son frère Arnaldo.

Gio approfondit son travail de recherche autour du problème de l’organisation rationnelle des signes et de la possibilité de travailler en négatif avec une série de reliefs auxquels il donna le nom de Fluidità contrapposta (exposé à la Kassel Documenta, en 1959) et il commence à travailler sur les premiers Superfici in tensione.

Sa recherche artistique se caractérisa par des expériences de signes et d’écriture automatique, d’œuvres en fer forgé, de négatifs sur surfaces vivantes. De plus, ses œuvres sont se distinguaient particulièrement par l’utilisation de larges panels en bronze ainsi que de gros blocs sculptés en marbre ou quadrillés en pierre. C’est au sein de ces œuvres que de larges espaces se créés afin d’y laisser entrer la lumière du soleil.

Il fut à nouveau invité en 1962 à participer à la XXXI Biennale de Venise avec une salle personnelle – et de nouveau en 1978, 1984. C’est au cours de cette même année qu’il conclut un contrat d’exclusivité internationale avec la Marlborough Gallery, contrat qu’il interrompit en 1967.

À partir de la fin des années soixante, Pomodoro commença à travailler sur des œuvres de grand format et des installations environnementales qui suscitèrent un grand intérêt de la critique internationale. La majeure partie de ses œuvres fut acquises par certaines des plus prestigieuses institutions artistiques de ce monde.

Giò Pomodoro était l’un des sculpteurs abstraits les plus importants sur la scène internationale du XXe siècle et ses œuvres sont présentes dans les collections d’art majeures.